Show simple item record

dc.contributor.authorShedlovsky, Alexandra
dc.contributor.authorMcDonald, J. David
dc.date.accessioned2013-04-22T15:18:47Z
dc.date.available2013-04-22T15:18:47Z
dc.date.issued1998
dc.identifier.citationShedlovsky, Alexandra; McDonald, J. David. 1998. L'apport des modèles murins à la compréhension de la phénylcétonurie humaine. Annales de l'Institut Pasteur / Actualités, v.9 no. 4 pp.299-303en_US
dc.identifier.issn0924-4204
dc.identifier.urihttp://dx.doi.org/10.1016/S0924-4204(99)80009-2
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10057/5644
dc.descriptionClick on the DOI link to access the article (may not be free).en_US
dc.description.abstractLa phénylcétonurie est une maladie héréditaire qui résulte d'un défaut d'activité de l'enzyme phénylalanine hydroxylase. Cette maladie métabolique, une des toutes premières dont le caractère héréditaire fût démontré chez l'homme, a été étudiée de manière très approfondie au cours du demi-siècle passé [10] et les lignes qui suivent résument ce qui était connu avant qu'un bon modèle animal ne devienne disponible.en_US
dc.language.isofren_US
dc.publisherElsevieren_US
dc.relation.ispartofseriesAnnales de l'Institut Pasteur / Actualités;v.9 no. 4
dc.titleL'apport des modèles murins à la compréhension de la phénylcétonurie humaineen_US
dc.typeArticleen_US


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record